C'est amusant, il y a quelques jours, je relisais les deux maigres billets rédigés sur mes fameux parcours de train, qui, pourtant, représentent plus de 3 heures de mes journées de travail. Aujourd'hui, une journaliste m'a contacté pour un éventuel article dans une revue nationale. Au niveau régional, j'avais réjà répondu à quelques demandes de ce type il y a quelques années, en particulier au moment de la naissance des enfants.
Car si les navetteurs sont, somme toute, nombreux en France, sur mon parcours, les jeunes femmes encore jeunes ne sont pas légions ! A côté de moi, il y en a une, qui fait le trajet depuis 2 ans maintenant. Elle n'avait pas d'alliance à l'époque, ni de bidon qui s'arrondit de jour en jour... On finit par connaître tous les habitués, par s'inquiéter des absences des uns ou des autres, des maladies des enfants, des pannes de voiture ! En fin de compte, ce sont presque plus ces habitués, que je connais depuis 12 ans maintenant, qui sont mes collègues de travail !
A l'époque de la création de ce blog, j'avais prévu de tenir une sorte de "journal de bord" de ces trajets pour en faire ressortir quelques "traits de société", et puis je ne m'y suis jamais attelée. Et pourtant, Dieu sait qu'il y aurait de quoi raconter en terme d'incivilités, de drôlerie, de bêtise humaine, de scènes câlines, voire coquines, d'enfants bien ou mal élevés... !
Peut-être vais-je finir par le faire, d'autant que nous entrons dans la sacro-sainte période pour tout navetteur qui se respecte : LE salon de l'Agriculture...